Wikipédia – La valeur d’une encyclopédie libre et virtuelle

Le 7 mai 2010 avait lieu le Colloque sur l’encyclopédie libre et virtuelle au Cégep de Jonquière, organisé par les profs du département de philosophie.

La journée a débuté par une démonstration fort intéressante des principales fonctionnalités de Wikipédia.  Il incombait à Simon Villeneuve, enseignant en physique du Cégep de Chicoutimi, de démystifier cet outil de collaboration et de coopération du Web 2,0.

Par la suite, Christian Nadeau, professeur de philosophie de l’Université de Montréal, a introduit l’idée que les outils disponibles sur Internet, comme Wikipédia, pourraient être au service de la démocratie.  Mais il est facile d’oublier qu’il ne s’agit pas d’un outil comme les autres et que selon l’utilisation qui en est faite, sa valeur peut être bonne ou mauvaise.

M. Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi, a présenté son projet « Les classiques des sciences humaines » résultat d’une volonté de partage des savoirs et de diffusion des oeuvres de chercheurs et de professeurs d’université.

L’avant-midi s’est terminé avec Pierre Assouline, journaliste, romancier et biographe, qui s’est joint à nous par voies satellitaires en direct de Paris.  Bien conscient de l’effet incontestable de Wikipédia, il nous a amené dans une dimension plus critique, plus controversée de ce qu’on peut en faire…  À toutes fins pratiques, ce qui est important c’est de savoir qui a placé l’information, quand elle l’a été, pour quelles raisons et depuis quand.  Et lorsqu’il s’agit d’un sujet controversé, il vaut mieux vérifier les sources deux fois plutôt qu’une!

En début d’après-midi, Christian Vandendorpe a fait quelques comparatifs entre des encyclopédies traditionnelles et l’encyclopédie Wikipédia. Il compara les résultats de recherche des encyclopédies en ligne comme Britanica et Universalis versus Wikipedia, les résultats furent étonnants.  Dans l’encyclopédie libre Wikipedia, il y avait pour les sujets consultés dix à vingt fois plus de contenu. Une petite astuce : Wikipédia est offerte en plusieurs langues, il est bon d’aller voir les mêmes résultats de recherche en d’autres langues, de cette façon nous pouvons trouver des compléments d’informations sur le sujet traité.

François Bégin, professeur de philosophie au Cégep de Jonquière, conclu la journée en réfutant quelques théories sur les détracteurs de cette encyclopédie libre et participative. « Les « experts » ont-ils raison de bouder Wikipédia, qui pourtant participe à l’idéal scientifique de la diffusion et du partage des connaissances? »

En conclusion, Wikipédia est une encyclopédie très puissante mais il essentiel de valider la véracité des informations avec d’autres outils.

Mathieu Arseneault et
Manon Lessard

Commentaires

  • Votre blogue aussi a une valeur encyclopédique… Super! Je le place sur la liste de mes meilleurs sites ou blogues dans l’@ctualiTIC du cégep de Saint-Félicien. On est près de vous.

  • Laisser un commentaire